Education Santé  

Actualités

Actu du mois

Lettre d'infos

Conseils d'utilisation des outils pédagogiques

Après-midi
découverte d'outils

Conseils personnalisés

Ressources documentaires

Pédagothèque

Espace documentaire

Liens utiles

retour à la page principale éducation santé
retour au menu principal éducation pour la santé

retour à la page d'accueil du site
retour à la page d'accueil

ACTU DU MOIS
Avril - Mai 2011

Méthodologie de projet en éducation santé

La conduite de projet en éducation pour la santé nécessite d’identifier et d’ordonner un certain nombre d’étapes, le document ci-après n’est pas exhaustif, il a pour but de donner quelques pistes. Chaque partie peut bien évidemment être développée.

PREALABLE

  • Identification d’un chef de projet qui sera le porteur, le référent et le coordonnateur du projet.
  • Le chef de projet va créer un groupe travail ou un comité de pilotage qui pourra être composé de professionnels de santé du territoire concerné, d’associations concernées par le sujet, de personnes représentant la population du lieu où va se dérouler l’action, de toute personne ressource nécessaire à la mise en place de l’action.
  • Le planning des réunions sera défini à l’avance.

ANALYSE DE LA SITUATION

Elle comprend l’analyse de la commande (Qui est le commanditaire ? Quels seront les bénéficiaires ? Comment la population est concernée ?...) et le diagnostic de la situation :

  • Données épidémiologiques disponibles
  • Ressources locales existantes (structures, associations, professionnels de santé, personnes ressources...).
  • Enquêtes auprès de la population ciblée et des professionnels de santé dans le but de rechercher la perception du problème. (Besoins exprimés par la population, demandes exprimées par les professionnels)

DETERMINER LES PRIORITES

Cette étape permet de décider ce qui va être réalisé et qui est prioritaire. Pour cela il est nécessaire de définir des critères de priorisation qui permettront de faire ces choix en fonction de l’importance du problème de santé relevé, la connaissance des facteurs de risque, la capacité à intervenir, l’acceptabilité socio-culturelle.

Différents critères :

  • de pertinence
    • besoins exprimés par la population
    • besoins exprimés par les professionnels
  • de cohérence
    • adéquation avec le problème identifié
    • adéquation avec les financements possibles (priorités régionales de santé)
  • de crédibilité
    • légitimité
    • partenariats
    • capacité à intervenir
  • de faisabilité
    • moyens humains
    • moyens financiers
    • moyens techniques
  • d’acceptabilité
    • socio-culturelle
    • réglementaire

DEFINIR LES OBJECTIFS

Un objectif est un but précis que l’on veut atteindre. L’objectif est l’état à atteindre par la population cible.

Les objectifs s’expriment soit en terme d’amélioration de l’état de santé, soit en terme de connaissances, d’attitudes ou d’habitudes.

La définition des objectifs permet de répondre à la question "Pourquoi ce projet ?" et comporte plusieurs niveaux :

  • L’objectif général (prioritaire) : qui doit traduire le sens général de l’action, le but à atteindre.
  • Les objectifs d’action ou secondaires : c’est ce que l’on souhaite faire, il s’agit des actions à entreprendre pour atteindre l’objectif général.
  • Les objectifs opérationnels : décrivent les tâches à effectuer pour apporter une réponse aux besoins identifiés.

Dès l’élaboration des objectifs il est nécessaire de réfléchir à l’évaluation 

Un objectif évaluable nécessite la sélection de critères. Un critère est mesurable et permet de décrire une situation (ex : mortalité liée aux accidents de la vie courante).

Le critère sera renseigné par des indicateurs. L’indicateur doit être valide (mesure effectivement ce qu’il doit mesurer), fiable (varie dans les mêmes proportions que ce qu’il mesure) et d’un coût acceptable.

METTRE EN PLACE LES ACTIVITES AFIN D’ATTEINDRE LES OBJECTIFS

Définition de la stratégie d’action, elle intègre les éléments limitants et favorisants qui ont été repérés, les activités et les indicateurs d’activité.

Création d’un cahier des charges précis qui servira de référence à l’ensemble des partenaires de l’action.

  • déterminer les ressources nécessaires tant au niveau des partenariats à mettre en place que des financements nécessaires :
    • humains
    • financiers – recherche de subvention
    • matériel
  • choix des outils de prévention
  • bénéficiaires (les relais, le public cible)
  • niveau d’intervention géographique (secteur en fonction du public cible)
  • calendrier de l’action (planning)
  • communication

MISE EN OEUVRE DU PROJET 

Une action ne se déroule jamais idéalement.

Coordonner, contrôler, se donner les moyens de pouvoir modifier, d’ajuster si nécessaire, le déroulement de l’action.

Il est important d’essayer de respecter la planification de l’action.

EVALUATION

L’évaluation permet de porter un jugement sur une action réalisée, de faire une comparaison entre les prévisions et les réalisations.

L’évaluation se fait à chaque étape d’un programme. 

  • Ex : évaluation des objectifs : pertinence pour l’acteur, pour la population, le promoteur.
  • Ex : évaluation des méthodes : cohérence par rapport aux objectifs (se fait lors de l’écriture du projet).

L’évaluation permanente permet de réajuster les objectifs.

Trois niveaux d’évaluation :

  • l’évaluation des résultats : vérifie que les objectifs ont été atteints (ce qui nécessite de choisir des indicateurs pertinents et évaluables lors de la rédaction des objectifs)
  • l’évaluation de processus : vérifie que l’ensemble des activités prévues ont été réalisées.
  • l’évaluation de l’impact : l’impact inclut tous les changements attribuables au programme mais non prévus dans les objectifs.

ANALYSER les écarts entre les objectifs fixés et les résultats, les causes de dérive en s’interrogeant notamment sur les points suivants :

  • Objectifs : étaient-ils pertinents ? réalistes ? en ce qui concerne la population, les acteurs.
  • Méthodes : les méthodes et outils étaient-ils adéquats ? Moyens utilisés – organisation et déroulement des activités.

Des chargés de projets du Service Education Santé peuvent vous aider dans la méthodologie de projets.

Pour en savoir plus, des ouvrages sont disponibles à l’ERD

BAUDIER F. Education pour la santé.  Besançon : CDES ADEESSE, 1987. - 178 p.

BURY J. A. Education pour la Santé, Concepts, enjeux, planifications. Bruxelles (Belgique) : De Boeck Université, 1988. - 235 p.

ARWIDSON P., BURY J. A., CHOQUET M.  Education pour la santé des jeunes, démarches et méthodes. - Paris : Inserm (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale), 2001. - 247 p.

JOURDAN D. Education à la santé : quelle formation pour les enseignants ? Saint-Denis : Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), 2010, 160 p.

LORTO V., MOQUET M.J. Formation en éducation pour la santé: repères méthodologiques et pratiques. Saint-Denis : Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), 2009, 100 p.

LEMONNIER F., BOTTERO J., VINCENT I., FERRON C. Outils d'intervention en éducation pour la santé: critères de qualité. Référentiel de bonnes pratiques. Saint-Denis : Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), 2005, 76 p.

Strasbourg

Espace Régional de Documentation Santé
03 88 14 33 23
espace-prevention.strasbourg@ cramam.cnamts.fr
erdoc@irepsalsace.org
Horaires d'ouverture :
du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00.
Le mercredi de 13h30 à 16h30.
Les après-midi sur rendez-vous.
Transports urbains :
TRAM - arrêt Marché aux Vins
Plan d'accès
Partenariat CRAM - CRES-IREPS Alsace

Metz

Espace Prévention
03 87 66 90 99
espace-prevention.metz@ cramam.cnamts.fr
Horaires d'ouverture :
du lundi au jeudi de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30.
Le vendredi de 8h30 à 11h30.
Plan d'accès
Partenariat CRAM - CPAM de Moselle

Mulhouse

Espace Régional de Documentation Santé
CRES-IREPS Alsace
03 89 46 59 06
doc@cresalsace.org
Horaires d'ouverture :
sur rendez-vous du lundi au jeudi de 9h00 à 12h00
et de 13h00 à 17h00.
Partenariat CRES-IREPS Alsace - CRAM

A voir ou à revoir :